La nycturie et la polyurie nocturne : ce qui garde les urologues éveillés la nuit

1Dr Dean S. Elterman, M.D., M.Sc., FRCSC,2Coauteur : Brandon Van Asseldonk B.A.Sc.

1chirurgien urologue titulaire, Toronto Western Hospital, University Health Network; professeur adjoint, division d'urologie, département de chirurgie, université de Toronto, Toronto (Ont.).

2Faculté de médecine, université de Toronto, Toronto (Ont.).

OUTILS CLINIQUES

Résumé : La nycturie est un trouble urologique fréquent qui peut provoquer un sommeil fragmenté, une perturbation des capacités fonctionnelles dans la journée et des chutes. Sa prévalence est plus forte chez les personnes âgées. Elle peut être un symptôme d'hyperplasie bénigne de la prostate (HBP) ou de vessie hyperactive (VH), mais elle est fréquemment d'origine multifactorielle, par exemple en raison de l'apport liquidien, d'une apnée du sommeil et d'un diabète. La nycturie résulte souvent d'une polyurie nocturne (PN), que l'on diagnostique le mieux en notant la fréquence et le volume des mictions. Le traitement repose sur les symptômes des patients et sur le niveau de gêne signalé. Le traitement de première intention correspond à des modifications du mode de vie, et le traitement de deuxième intention est la desmopressine (Nocdurna).
Mos clés : Nycturie, polyurie nocturne, Nocdurna, desmopressine.

La nycturie est un trouble urologique fréquent, qui affecte notamment un grand nombre de personnes âgées.
La nycturie, ou le fait de se réveiller plus de deux fois par nuit pour uriner, peut entraîner un sommeil fragmenté et perturber les activités quotidiennes.
Les médecins de famille et les spécialistes doivent absolument diagnostiquer la nycturie, car elle peut engendrer une mauvaise santé, et notamment des troubles comme une augmentation des risques de chutes et d'accidents, une maladie cardiovasculaire, un diabète, une dépression et un plus grand taux de morbidité et de mortalité.
Une anamnèse exhaustive va faciliter le diagnostic de nycturie.
Des modifications du mode de vie, notamment une urinationdes mictions selon un horaire préétabli, des restrictions alimentaires et des apports liquidiens, un horaire de prise de médicaments, une hygiène du sommeil, et l'élévation des jambes en soirée peuvent soulager certains patients atteints de nycturie.
Le traitement de deuxième intention consiste à prendre de la desmopressine, un antidiurétique qui peut réduire le nombre de mictions nocturnes et améliorer ainsi le sommeil, notamment pour les femmes.
Veuillez vous abonner pour accéder à l’article complet pour lequel ces outils ont été conçus. L’abonnement ne coûte que 20 $ US par an et vous permettra d’accéder à tout le contenu de qualité de www.healthplexus.net ― un portail éducatif qui héberge 1 000 évaluations cliniques, études de cas, supports visuels éducatifs et bien plus encore ―, et de l’application mobile.
Cet article a été rédigé pour faire partie de la ressource de FMC en ligne sur les DERNIÈRES NOUVEAUTÉS EN MATIÈRE DE DIAGNOSTIC ET DE TRAITEMENT DE LA NYCTURIE. La ressource de FMC en ligne sur les DERNIÈRES NOUVEAUTÉS EN MATIÈRE DE DIAGNOSTIC ET DE TRAITEMENT DE LA NYCTURIE a pu être élaborée grâce à une subvention pédagogique de Ferring Inc.